night

She was sitting right there, handle a glass of wine because she feel better when she is not sober. She was staring at you, dear.

You were right there, maybe you were in the wrong place, nobody will never known. 

She was smiling but not for looking at you. She was acting a dangerous game, but only her knows the rules. She is bad, she is mad. 

The darkness give her powerness. 

She was dressed like an angel. She brought you in the Hell.

 

Advertisements

Go ahead

It takes some times to find your way, to stop floating in your life.

My journey is long and I through it with all my determination. Many times I’ve would give up, crying all nights and days.

I know the finish is far but more close than before. It’s just a question of times and perseverance between myself and life.

Rest assured in the end, I’ll be fine.

Wish

I want to be with you, whatever the place. I can’t wait longer to see your face.

I need your words, I need to ear your voice. Unfortunately, life leaves me no choice.

Et maintenant,

Ce n’est qu’un temps, une periode, un instant… appelle le comme tu veux, comme tu le ressens.

Je pensais que je le vivrai autrement, que le manque se ferait moins pesant. Mais me voila à compter les jours à présent, les yeux rougis et le coeur palpitant.

Je passe mes nuits à faire des dialogues que seule moi j’entend, pour rompre ce silence présent.

Relève moi

C’est juste une fille, comme y en à des centaines. Une fille perturbée qui croyait aux contes de fées.

Elle est tombée de son ciel et s’est brisée. La belle n’avait plus la force de se relever.

Tu l’as vu ramper vers ces étrangers, mandier pour quelques bras musclés. Elle s’est relevée, mais aux prix de combiens de baisers?

Mademoiselle à perdu le someille, l’âme en charpille et condamnée à l’éveil. Comme cette étoile dans le ciel, qui perd de son étincelle.

Tu l’as vue tituban dans les rues, regrettant le prochain réveil. Comme un refrain perpétuelle, pour le sourire d’un inconnu.

Elle fait la fille facile, mais son coeur est dur comme la glace. Son esprit est volatile et elle perd souvent la face. Mais mademoiselle est fragile et attend juste de trouver sa place.

Tu l’as remarquée parmis tous ces gens, mais elle t’as pas calculée car t’étais trop différent.

Alors t’as guetté les ruelles, attendant le retour de la belle. Mais t’étais trop timide, pour sécher ses yeux humides.

Habituée au histoire sans lendemain, tu savais que tu pourrais y mettre fin. Tu lui à tendu la main, lui à ouvert le chemin.

Mademoiselle à retrouvé ses ailes et ne erre plus dans les ruelles.

Cette nuit elle s’est envolée le cœur léger, où ton nom y est gravé.